Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
4 soldats israéliens tués, 8 autres blessés (représailles du Hezbollah)
Le mouvement de résistance libanaise Hezbollah a tué 4 soldats israéliens lors d’une attaque surprise sur un convoi israélien, situé dans les territoires occupées du nord.

Cette frappe de représailles du Hezbollah a donc tué 4 soldats israéliens et détruit pas moins de 9 véhicules militaires, selon des sources bien informées.

L'occupant israélien avait répondu par des frappes aériennes et terrestres dans le sud du Liban.
Huit soldats israéliens ont également été blessés, tandis qu’un soldat espagnol de l’ONU: stationné dans la base Miguel de Cervantes de Marjayoun dans le sud du Liban] a également été tué durant les échanges de tirs, par des tirs israéliens selon les premières informations.
Selon le ministère des affaires étrangères espagnol, Francisco Javier Soria Toledo, 36 ans a été également tué.

Le Hezbollah a par la suite revendiqué cette attaque, menée en guise de représailles suite à une récente attaque menée par Israël dans le plateau du Golan, et qui a causé la mort de plusieurs hauts gradés du Hezbollah.

Á 11h25 (mercredi matin), les martyrs de Kuneitra ont pris pour cible un convoi militaire israélien, composé de plusieurs véhicules et qui transportait des officiers et soldats sionistes. Nos missiles ont détruit plusieurs véhicules et infligé de nombreuses pertes chez l’ennemi.
Communiqué du Hezbollah
De nombreuses personnes au Liban ont félicité le Hezbollah pour sa réponse rapide à l’attentat d’Israël. À Beyrouth, des tirs de célébrations ont été entendus durant l’après-midi.

Le mouvement de résistance palestinienne Hamas a également commenté cette action du Hezbollah, la qualifiant de « réaction naturelle et légitime aux crimes commis par Israël ».
L'occupation israéliennne a, de sa part, confirmé les décès d’un sergent de 20 ans et d’un capitaine de 25 ans, tués au cours de cette attaque.

Le ministère des affaires étrangères libanais a également publié un communiqué, réfutant l’affirmation de l'Occupant israélien selon laquelle cette attaque du Hezbollah serait une violation de la trêve signée en 2006.

 Le communiqué affirme que cette attaque a pris pour cible un convoi militaire israélien situé à l’intérieur de Shaba’a Farms, qui est considéré comme un
territoire libanais occupé.

Suite à cette attaque, les responsables militaires israéliens ont tenu une réunion d’urgence afin d’aborder une riposte, tandis que le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré que l’armée est « prête à agir avec force sur tous les fronts », selon les allégations sionistes.

Les militants islamistes en Syrie, soutenus par des puissances étrangères, ont également affirmé que des chasseurs israéliens ont bombardé une zone située à proximité de l’aéroport international de Damas.

Suite à cette attaque du Hezbollah, le ministre des affaires étrangères israélien, Avigdor Lieberman, a déclaré sur Twitter que son entité sioniste devrait répondre à cette attaque « de façon brutale et disproportionnée ».
La tension augmente ces derniers temps, après une attaque aérienne de l'Occupant israélien sur la partie syrienne du plateau du Golan, le 18 janvier, qui avait causé la mort de 6 combattants du Hezbollah et d’un commandant iranien.

Le conseil de sécurité des nations unies a convoqué une réunion d’urgence, ce mercredi soir, afin d’aborder cette crise. Un ancien général israélien a appelé le Premier ministre israélien à ne pas commettre d’actions pouvant plonger le pays dans le chaos, tandis qu’un ancien directeur d’opérations militaires israélienne a qualifié la situation d’ « inflammable ».

Tel Aviv a pour sa part informé l’ONU de sa volonté de « se défendre », selon les propos sionistes.

http://www.palestine-info.cc/

Alter Info l'Information Alternative