Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Nouveau coup dur pour les sionistes. L’ONG Human Rights Watch a appelé jeudi le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon à placer Israël sur la «liste de la honte».
HRW met Israël sur une liste noire.
Il s’agit d’une liste répertoriant ceux qui ont violé les droits des enfants lors de conflits armés, suite à la guerre à Gaza l’an dernier.

Et comme pour anticiper sur un éventuel torpillage de la demande l’Organisation de défense des droits de l’homme a notamment demandé à M. Ban de résister aux pressions qu’exercent l’Etat hébreux et les Etats-Unis pour empêcher que l’armée israélienne ne figure sur la liste annuelle des violations des droits de l’enfant.

Cette liste doit paraître la semaine prochaine, évoquant 539 enfants morts lors du conflit. Il y aurait également plus de 3000 enfants blessés dont certains restent infirmes à vie.

Cette demande intervient au terme d’une enquête déclenchée au mois de février dernier. L’enquête a été menée dans plusieurs écoles appartenant à l’UNICEF. Elles ont été attaquées par les sionistes qui arguaient à l’époque de la présence de combattants du Hamas.

Les conclusions de l’enquête démontrent bien qu’il n’y avait aucun membre du Hamas sur les lieux et que l’attaque a été menée délibérément. Il s’agit donc d’un acte criminel comme il y’en a eu plusieurs durant cette agression.

Les révélations de plusieurs soldats sionistes faits le mois passé pour le compte d’une ONG israélienne, confirment la tendance criminelle des militaires de Tsahal qui s’adonnèrent à des actes criminels et barbares contre des civils sans défense.



Alter Info l'Information Alternative