Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Les forces d’occupation israéliennes tuent 24 Palestiniens en neuf jours Yahia Hassan dit au revoir à Rahaf, sa fille de 2 ans assassinée par un bombardement israélien à Gaza le 11 octobre 2015. Israël a aussi assassiné sa femme qui était enceinte. ‪#‎Gaza‬
Une ONG palestinienne a accusé Israël d’avoir donné aux colons et aux soldats le « feu vert pour abattre les enfants palestiniens ».
Les Forces israéliennes ont tué au moins 24 Palestiniens depuis le 3 octobre, alors que la frustration se transforme en violence et ce, parce que le gouvernement israélien continue de construire les colonies juives à travers toute la Cisjordanie, en violation du droit international.
Dans le même temps, le directeur de l’ONG « Défense internationale des enfants (DCI) », Ayed Abu Qtaish, a accusé le gouvernement  israélien d’avoir donné « aux colons et aux soldats le feu vert pour abattre les enfants palestiniens ».
Le nombre de tués a été augmenté avec la mort d’un adolescent palestinien, Ahmad Sharaka, 13 ans, abattu par les troupes israéliennes lors des confrontations à un check-point près de Ramallah. En fin de semaine dernière, les Forces israéliennes avaient tué six Palestiniens.
israel-violence.jpg_447211675
 
Les autorités israéliennes ont refusé de dire si leurs forces utilisaient des munitions de guerre, mais des responsables hospitaliers ont déclaré que plusieurs Palestiniens étaient arrivés chez eux touchés par des balles réelles. (Reuters)
 
Ces intenses affrontements sont entrés dans leur septième jour dimanche, dans les villes et villages de la Cisjordanie occupée, après les semaines de manifestations qui ont éclaté avec les tensions à la mosquée al-Aqsa, à Jérusalem-Est.
Une porte-parole israélienne a déclaré à Al Jazeera que leurs forces utilisaient diverses méthodes pour tenter de disperser les manifestants, mais elle a refusé de confirmer l’utilisation de balles réelles.
Mais le responsable d’un hôpital à Ramallah, où Sharaka a été reçu, a indiqué à Al Jazeera que « le garçon (Sharaka) avait été blessé par une balle réelle au cou quand il est arrivé en salle d’urgences. Malheureusement, sa blessure était grave au point qu’il n’avait rien pu faire, et le garçon est décédé malgré toutes les procédures médicales ».
Ce dirigeant ajoute que l’hôpital a reçu quatre autres blessés par balles.
Le Croissant-Rouge palestinien a rapporté qu’au moins 332 Palestiniens ont été blessés durant les affrontements avec les forces israéliennes, dimanche.
Ce sont environ 1990 Palestiniens qui ont été blessés depuis début octobre par des grenades assourdissantes, des bombes lacrymogènes, des balles d’acier enrobées de caoutchouc, et des munitions de guerre, tirées sur eux par les forces israéliennes.
Diverses organisations internationales de défense des droits de l’homme ont accusé les Forces israéliennes d’ouvrir le feu, délibérément et à l’aveugle, sur les observateurs comme sur les manifestants.
Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine
Source: Telesur
http://www.agencemediapalestine.org/blog/2015/10/12/24-palestiniens-tues-par-larmee-israelienne-depuis-le-debut-du-mois-doctobre-plus-de-1300-blesses/

Alter Info l'Information Alternative