Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Le criminel Maliki ordonne à ses mercenaires de tirer à bout portant sur les manifestants iraqiens !
L'Organisme patriotique les Sentinelles du Peuple Iraqien (SPI) a affirmé aujourd'hui que le premier ministre iraqien fantoche imposé par les gangsters US, le criminel Maliki a ordonné à ses mercenaires de tirer à bout portant sur les manifestants iraqiens désarmés en révolte.

Selon l'Organisme patriotique citant une source du Parti islamiste sectaire, al Dawa, le criminel Maliki qui s'est accaparé, entre autres, du poste du commandant en chef des armées, a ordonné à ses forces de Mossoul, Samarra, et au corps d'armée al Muthanna, d'exécuter tous ceux qui manifestent ou protestent et de ne pas livrer leur dépouille à leurs familles.

D'autre part, le même organisme indique que des forces spéciales iraniennes, les Bassidji, connues pour leur férocité à massacrer les manifestants à l'intérieur de l'Iran sont arrivées en Iraq pour mater les révoltes anti Maliki.

Les Sentinelles du Peuple iraqien affirme que de grands nombres de ces Bassidji sont entrés dans le pays,  par les postes frontaliers de Bassorah et de Amara. Ces Bassidji, qui ont participé à la répression des manifestations iraniennes contre le régime des mollahs ont été dépêchés en Iraq par les moyens de transport qu'utilisent les pèlerins étrangers qui visitent les lieux saints.

La même source signale que ces forces spéciales iraniennes sont arrivées en Iraq pour réprimer la révolte iraqienne à l'encontre du criminel Maliki qui a mis l'Iraq à feu et à sang, soutenu par les gangsters US et leurs collaborateurs : les mollahs de Téhéran.

Il est à rappeler que les mouvements de révolte des Iraqiens qui rejettent le processus politique se poursuivent et s'étendent sur tout le territoire national. Les manifestants exigent le départ du gouvernement fantoche connu pour être le plus corrompu du monde imposé par les gangsters US à Bagdad et qui a ruiné et divisé l'Iraq.
Traduction Abu Assur

Alter Info l'Information Alternative