Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
LE CAIRE - La Ligue arabe a jugé "totalement fausse" la lecture faite par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) des développements survenus en Egypte, notamment après les évènements du 30 juin.
La ligue arabe juge
"Ce qui s’est passé le 30 juin en Égypte relève d’une révolution pleinement accomplie et l’armée égyptienne n’avait d’autre choix que de répondre aux aspirations de millions d’Égyptiens", a indiqué à la presse le responsable de la Direction Afrique et coopération arabo-africaine à la Ligue arabe, Samir Hosni, en réaction à la décision du Conseil africain de paix et de sécurité de suspendre la participation de l’Égypte aux activités de l’Union africaine.

"Il ne s’agit nullement d’un coup d’état", a-t-il assuré, expliquant que "si l’armée n’avait pas répondu aux aspirations de millions d’Égyptiens rassemblés dans différentes places d’Égypte, les choses auraient pris une tournure plus dramatique".

"Nous, au sein de la Ligue arabe, ne considérons pas que les évènements du 30 juin constituent un coup d’état, mais plutôt une réponse aux revendications de millions d’Égyptiens", a-t-il ajouté.

Concernant d’éventuelles concertations entre la Ligue arabe et l’UA pour que cette dernière revoie sa décision, le responsable égyptien a indiqué que des concertations avaient effectivement eu lieu avec de hauts responsables de l’UA ajoutant que leur réponse était que "cette mesure est ordinaire et conforme aux résolutions et charte de l’UA".

L’Égypte avait annoncé son rejet de la décision du Conseil africain de paix et de sécurité portant suspension de sa participation aux activités de l’union.


Alter Info l'Information Alternative