Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
Egypte: l'armée prête à suspendre la Constitution et à dissoudre le parlement
La démission du président, la suspension de la Constitution et une période de transition se produiront sans doute en Egypte, écrit mercredi le journal égyptien Al-Ahram, se référant à ses sources au sein de l'armée.
"Les 48 heures accordées par les militaires expirent mercredi à 16h30, après quoi seules deux options sont possibles: soit le président part de son propre gré, soit il part en vertu de la +feuille de route pour l'avenir du pays+ présentée par l'armée", lit-on dans l'article.
L'armée avertit, dans un communiqué, que si les exigences du peuple ne sont pas satisfaites durant cette période de 48 heures, "elle sera contrainte, en raison de ses devoirs historiques et nationaux, par respect pour les demandes du grand peuple égyptien, d'annoncer une feuille de route et des mesures pour l'avenir, qu'elle supervisera en collaboration avec tous les groupes et les mouvements loyaux de la nation, y compris les jeunes qui ont été et restent à l'origine de la glorieuse révolution".
Selon la "feuille de route", en cas d'échec, les militaires égyptiens suspendront la Constitution, dissoudront le parlement et confieront le pouvoir à un "conseil intérimaire" majoritairement civil.
Le commandement des forces armées égyptiennes a accordé lundi 48 heures à toute s les forces politiques du pays pour remplir les exigences du peuple. L'armée a également fait savoir que si la volonté populaire n'était pas respectée, les militaires appliqueraient leur propre plan d'action visant à sortir le pays de la crise. Le président Mohamed Morsi, issu du mouvement des Frères musulmans, a rejeté l'ultimatum des militaires.
La situation en Egypte s'est nettement détériorée le 30 juin suite aux rassemblements massifs de protestation contre la gouvernance du président islamiste

Ria Novosti

Alter Info l'Information Alternative