Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Les 4 grandes surprises de la guerre contre Gaza !
La troisième offensive israélienne contre Gaza vient d'ouvrir un nouveau chapitre, dans les annales des "surprises", que les peuples arabes peuvent faire, de temps à autre, à l'humanité. Palestine al-An explique pourquoi la troisième guerre lancée par l'entité sioniste contre Gaza constitue un chapitre à part, de loin, l'un des plus surprenants de tous :
1- Ce qui constitue une très grande surprise n'est pas, seulement, la résistance et la combativité dont ont fait preuve les Palestiniens, ces 45 derniers jours, pour faire face aux complots israéliens et pour les fragiliser. Un plus grand motif d'étonnement, c'est le déni affiché par certains pays arabes envers la Résistance. Les milieux arabes ont renié les acquis de la Résistance palestinienne, par jalousie, par étroitesse d'esprit et partialité. Or, si les Arabes ont tu les acquis palestiniens, certains sionistes ont reconnu les succès, sans précédent, des Palestiniens à travers les critiques adressées à Netanyahu et sa "gestion catastrophique de la guerre".
- l'ex ministre de la Guerre d'Israël, Shaoul Mufaz, a reconnu, sur la chaîne 10, la défaite militaire, à Gaza, et la victoire de la Résistance, qui a entraîné Israël dans une guerre d'usure. Il a affirmé que l'offensive "Roc invincible" n'avait atteint aucun de ses objectifs et qu'elle a, de surcroît, plongé les colons dans un sentiment d'insécurité sans précédent.
- Avri Bar Youssouf, expert en sécurité nationale, a estimé, au cours d'un entretien avec Ynet, que l'offensive "Roc invincible" a affaibli l'armée israélienne : "En dépit de sa suprématie militaire, Israël se devra d'accepter son incapacité à faire face, militairement, au Hamas. Le secret des Palestiniens est très simple: ils savent comment utiliser des moyens très rudimentaires contre une armée ultra-équipée qui perd tous ses moyens à affronter le simple, le rudimentaire.
- un autre expert israélien, Michael Bar Zouhar, affirme, toujours, à "Yediot Aharonot" : "L'offensive contre Gaza a montré que l'armée israélienne, bien qu'intelligente, est défaite. L'armée israélienne s'appuie, exclusivement, sur son "dôme de fer", ainsi que sur l'assassinat des figures de proue de l'ennemi. Sa défaite est, aussi celle de son Armée de l'air, qui n'a pas su détruire les stocks de missiles palestiniens, des missiles qui ont assuré aux Palestiniens la capacité de résister à Israël qui possède la plus puissante armée du Moyen-Orient. Leurs missiles ont, par ailleurs, envoyé des millions d'Israéliens dans des abris.
- l'analyste politique et militaire , Ronin Pirgman, partage ce point de vue et affirme qu'Israël a échoué à Gaza. Le nombre des pertes n'est pas un bon critère, pour juger de la victoire ou de la défaite d'une armée. En effet, c'est la capacité d'une armée à réaliser ses objectifs qui devra servir de référence pour toute évaluation. En ce sens, c'est le Hamas qui sort victorieux de la guerre contre Gaza, car, outre ses tirs de missiles, le Hamas a su utiliser les tunnels souterrains qu'il avait creusés, pour s'infiltrer au cœur du territoire israélien où il a visé les militaires

2- Une seconde surprise de cette guerre aura été la position de l'Egypte. Les responsables du Caire ont refusé de donner le moindre conseil à la Résistance, et alors que les allées et venues entre l'Egypte et Israël s'intensifiaient, les points de passage entre l'Egypte et Gaza sont restés, hermétiquement, fermés. Israël n'a pa hésité à reconnaître un nouveau traité qui venait d'être conclu, sans dire son nom, entre Israël d'une part, et l'Egypte, les Emirats, la Jordanie et l'Arabie, de l'autre. Les consultations entre Israël et l'Egypte ne se sont pas limitées à la trêve. C'est en coopérant avec le renseignement égyptien que l'armée sioniste frappait des cibles, à Gaza. "Haaretz" reconnaît cette complicité et va jusqu'à voir en Al-Sissi le nouvel héro d'Israël !

3- La troisième surprise aura été la médiation égyptienne qui ressemblait à tout, sauf à une médiation, dans la mesure où le Caire cherche, visiblement, non pas à lever l'embargo israélien, mais à le prolonger

4- La quatrième surprise est venue de la part d'Abbas et de l'Autorité autonome, qui s'est refusé à adhérer au Traité de Rome, qui autorise la traduction en justice d'Israël, pour ses crimes de guerre. Les Palestiniens n'oublieront jamais ce service rendu par Abbas à Israël. Cette démarche rappelle celle de ce même Abbas, en 2008. A l'époque, l'ONU a formé un comité présidé par un juge sud africain, Richard Goldstone, qui a condamné, dans son rapport, les crimes commis par Israël. Abbas a décidé, à l'époque, d'ignorer ce rapport, de demander même un retard, dans l'examen de ses résultats, à la grande surprise des Palestiniens et du monde.... !

french.irib.ir/analyses/articles/item/338116-les-4-grandes-surprises-de-la-guerre-contre-gaza

Alter Info l'Information Alternative