Instagram/CVL Victor Hugo Marrakech

HARCÈLEMENT – Nouvelles révélations dans l’affaire de harcèlement sexuel secouant le Lycée Victor Hugo de Marrakech. Alors que le lycée a annoncé ce matin la suspension du proviseur de l’établissement, Hervé Magot, accusé par une élève de harcèlement sexuel, le Conseil de la vie lycéenne de l’établissement affirme avoir récolté 15 témoignages supplémentaires. “Des victimes vont porter plainte”, annonce au HuffPost Maroc Driss A., président du Conseil de la vie lycéenne. 

Embrasement en 24 heures

L’affaire a débuté il y a moins de 24 heures, quand les élèves membres du Conseil de la vie lycéenne (CVL) de Victor Hugo ont reçu en message le fameux mail. “Le CVL a un groupe Whatsapp et une des membres est amie avec la personne ayant envoyé le mail accusant Hervé Magot de harcèlement”, explique le lycéen. Un message d’abord envoyé à un poignée de personnes, élèves et professeurs, puis relayé par le CVL: “on voulait agir, j’ai proposé une manifestation devant le bureau du proviseur. Ça s’est organisé en moins de 24 heures.” Plusieurs élèves se réunissent ainsi devant le bureau du proviseur, pour réclamer des explications:

“On est partis…

Lire la suite

Laissez un commentaire

In response to:

Harcèlement sexuel au lycée Victor Hugo de Marrakech: Des victimes souhaitent porter plainte

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*