«La levée de l’interdiction sur l’importation des véhicules d’occasion de moins de trois ans est utile, dans le cas où ce dispositif est agréé, de prévenir contre le risque de voir les monnaies étrangères flamber par rapport à un dinar déjà mal en point», a indiqué M. Yazid Benmouhoub, directeur général de la Bourse d’Alger.

Lire la suite

Laissez un commentaire

In response to:

Importation des véhicules d’occasion : « Risque de voir les monnaies étrangères flamber »

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*