Encore une fois, des étudiants du département anglais technique de l’université de la formation continue (UFC) de Laghouat dénoncent la situation qu’ils subissent. Selon le communiqué de l’AREN, ces étudiants vont passer à une autre étape, ils ont décidé de fermer le siège de l’UFC et de réclamer l’intervention du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, pour que leurs problèmes soient réglés. «La mauvaise gestion, l’annulation injustifiée des notes de rattrapage, la suppression du droit au redoublement et aussi de la session de rattrapage sont les problèmes essentiels soulevés par les étudiants de cette spécialité», peut-on lire dans ce communiqué. Ces étudiants demandent l’intervention du ministre lui-même, pour qu’il envoie une commission d’enquête afin d’arbitrer ce litige. «Ces étudiants ont, à maintes reprises, contacté le directeur de l’UFC de Laghouat, mais à chaque fois il fuit ses responsabilités et leur répète que le problème n’est pas de son ressort», affirme Bougrine Atallah, président de l’AREN à Laghouat. Taleb Badreddine

Source

Laissez un commentaire

In response to:

Laghouat : Tahar Hadjar interpellé par des étudiants de l’UFC

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*