La 16ème session du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) s’est ouverte mardi à Rabat sur une note d’optimisme du président de cette structure.

«Il nous faudrait enregistrer, avec une grande satisfaction, d’avoir tenu notre promesse de redoubler d’efforts pour achever les chantiers que nous nous étions engagés à réaliser avant la fin du premier mandat du Conseil», vante Omar Azziman. Le président se félicite également du nombre de projets inscrits à l’ordre du jour de l’actuelle session, qu’il s’agisse de projets d’évaluation ou de propositions.

Une pléthore de rapports

Cette session, qui se poursuit jusqu’au 15 mai, examinera 4 projets. Il s’agit du projet de rapport consacré à «L’enseignement supérieur à l’horizon 2030 : perspectives stratégiques ». Celui-ci est élaboré par la Commission permanente de la recherche scientifique et technique et de l’innovation, en collaboration avec l’Instance nationale de l’évaluation. Un rapport dont la visée essentielle est, selon le président, d’apporter une contribution à la réforme de l’enseignement supérieur, à même de permettre à ce cycle d’enseignement de réaliser un saut qualitatif et quantitatif et de relever les défis qui s’imposent à lui, conformément aux…

Lire la suite

Laissez un commentaire

In response to:

Le Conseil supérieur de l’éducation tient sa 16ème session : Azziman boucle ses travaux avant la fin du 1er mandat

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*