Le Front Polisario menace d’assassiner tous les Sahraouis qui dénoncent les crimes du groupe séparatiste contre les résidents des camps de réfugiés de Tindouf, dans le sud-ouest de l’Algérie.

Badi Abd-Rabou, un ancien membre du Polisario qui réside désormais à Laayoune, dans le sud du Maroc, a déclaré avoir reçu plusieurs menaces de mort de la part des dirigeants du Polisario, selon un enregistrement audio cité par de nombreux rapports locaux.

«Nous allons vous tuer et vous arracher le cœur», a déclaré un dirigeant du Polisario à Abd-Rabou. Le militant a expliqué que des menaces similaires sont monnaie courante pour les Sahraouis qui ne partagent pas l’agenda du Polisario. Le groupe séparatiste cible généralement les dissidents qui quittent les camps de Tindouf pour vivre en paix au Maroc, a averti Abd-Rabou.

Plusieurs anciens affiliés du Polisario ont trouvé un refuge au Maroc après avoir quitté le groupe séparatiste. Les dissidents dénoncent souvent les violations des droits de l’homme que les dirigeants du Polisario commettent contre les habitants de Tindouf, en particulier ceux qui ne sont pas d’accord avec l’idéologie séparatiste.

Abd-Rabou a déclaré avoir reçu des menaces de mort après avoir dénoncé les crimes du Polisario contre des militants sahraouis dans la prison d’El Rachid, près de Tindouf.

Le militant, qui est membre du mouvement Sahraouis pour la paix , a déclaré que les tendances violentes du Polisario étaient parmi les raisons pour lesquelles il avait décidé de renoncer à son idéologie séparatiste.

Tous les anciens membres du Polisario qui vivent maintenant au Maroc sont «en danger», a averti Abd-Rabou. Il a déclaré avoir reçu des menaces de mort par un appel d’un numéro de téléphone algérien.

Le Front Polisario a déjà assassiné de nombreux militants et intellectuels sahraouis dans la prison d’El Rachid, a affirmé Abd-Rabou. Il a alerté que le groupe séparatiste s’est maintenant concentré sur d’anciens affiliés du Polisario vivant dans les provinces du sud du Maroc.

«Les Sahraouis qui ne sont pas d’accord avec l’idéologie séparatiste ont besoin d’une protection internationale», a appelé l’activiste. «Il est impossible de laisser le Front Polisario accueillir un groupe de terroristes à qui on ordonne de verser le sang aux Sahraouis qui ne sont pas d’accord avec eux.»

À la fin de l’enregistrement audio, Abd-Rabou a appelé les ONG internationales de défense des droits humains à sensibiliser le public aux dangers qui menacent la vie des dissidents du Polisario.

Le militant a également exhorté l’Algérie à retrouver les «terroristes» qui ont menacé de le tuer, soulignant qu’il a des preuves tangibles des menaces de mort qu’il a reçues.

Source Morocco World News .

Laissez un commentaire

In response to:

Le Front Polisario envoie des menaces de mort aux Sahraouis anti-séparatisme

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*