Rabat – Le ministre marocain de la Santé, Khalid Ait Taleb, a annoncé qu’il s’attend à ce que le pays atteigne «l’immunité collective» contre le COVID-19 dans les 5 mois. Le ministre Ait Taleb a annoncé que le Maroc pouvait espérer atteindre l’immunité nationale tant convoitée d’ici «3 à 5 mois».

Ait Taleb a annoncé la date butoir ambitieuse du Maroc pour sa campagne de vaccination alors qu’il visitait les centres de vaccination de la région de Beni Mellal-Khenifra pour marquer le début de la campagne de vaccination. Le ministre de la Santé a déclaré que le Maroc prévoyait de vacciner 80% de la population du pays, soit environ 30 millions de personnes, dans les 3 à 5 mois à venir.

Une fois que le pays aura vacciné 80% de la population, il atteindra le statut d ‘«immunité collective». L’immunité collective fait référence à un état dans lequel le COVID-19 ne pourrait pas se propager car une partie importante de la population serait immunisée contre l’infection, ce qui protégerait également les 20% restants des personnes non vaccinées.

Ait Taleb a confirmé que la campagne de vaccination du Maroc pour arrêter le COVID-19 se déroule comme prévu. L’opération nationale se déroule «dans des conditions favorables», a-t-il dit, indiquant qu’un million de Marocains ont déjà reçu la première dose du vaccin COVID-19.

Le ministre de la Santé a visité les centres de vaccination de la région de Beni Mellal dans le cadre de son rôle de supervision du déploiement de la campagne nationale du pays. Il a indiqué que les autorités sanitaires marocaines suivaient de près l’évolution du virus, y compris celle des mutations éventuelles détectées au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

Le Maroc utilise une «surveillance génomique avancée» pour détecter la propagation de toute mutation possible du COVID-19, a expliqué Ait Taleb. La surveillance des mutations du virus COVID-19 au Maroc est devenue un point central après la détection de trois cas de variant britannique dans le pays. Ait Taleb a cependant confirmé qu’aucun cas de variation sud-africaine n’avait été signalé au Maroc.

La campagne nationale de vaccination du Maroc contre le COVID-19 a maintenant atteint 1 112 103 citoyens qui ont reçu leur première dose du vaccin. Les vaccins chinois SInopharm et britannique Astrazeneca utilisés au Maroc nécessitent deux doses avant que l’immunité ne soit atteinte.

Laissez un commentaire

In response to:

Le Maroc vise à obtenir l’immunité collective COVID-19 dans 5 mois

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*