Il est, après le CO2, le principal gaz à effet de serre. C’est le méthane. Sa concentration croit très rapidement dans l’atmosphère, indiquent les dernières observations, ce qui inquiète vivement les climatologues.
Une hausse inattendue du méthane atmosphérique mondial menace d’effacer les gains escomptés de l’Accord de Paris sur le climat. En avril dernier, la NOAA (National oceanic and atmospheric administration), aux Etats-Unis, a publié des données préliminaires montrant qu’un bond historique du (…)…

Lire la suiteTribune / Climat

Lire la suite

Laissez un commentaire

In response to:

Le méthane croit de manière alarmante dans l’atmosphère

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*