FADEL SENNA via Getty Images

TRIBUNAUX – Le fléau ne date pas d’hier. Devant ou dans les tribunaux, ils guettent leurs “proies”, souvent des hommes et des femmes en quête d’information ou d’avocat pour des affaires en cours. Ils leurs font croire qu’ils peuvent les aider, qu’ils connaissent des responsables au sein du tribunal et parfois même qu’ils en font partie. Des arnaqueurs qui se font passer pour des intermédiaires et finissent par s’évanouir dans la nature dès qu’ils ont plumé la victime.

Sur ce fléau, le ministre de la Justice, Mohamed Aujar, a été interpellé hier à la Chambre des représentants, au cours de la séance publique des questions orales. Pour lui, des mesures préventives devront y mettre un terme et surtout permettre de punir ces délits conformément à la loi. Que compte faire au juste le ministère de la Justice? Aujjar explique que des caméras de surveillance placées dans le hall du tribunal, devant ses différentes portes d’accès et dans les alentours de tout établissement du genre permettront désormais de “détecter tout comportement suspect”.

Autre mesure: le ministre annonce le renforcement sécuritaire par la multiplication des agents en charge et…

Lire la suite

Leave a comment

In response to:

Le ministre de la Justice Mohamed Aujjar lance une chasse aux intermédiaires dans les tribunaux

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*