Agadir – Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s’est entretenu par téléphone avec le Premier ministre libyen Abdul Hamid Mohammed Dbeibeh, qui s’est félicité du soutien continu du Maroc à la réconciliation nationale de la Libye.

L’appel du jeudi 11 février fait suite à l’élection du gouvernement de transition intérimaire en Libye le 5 février. Le Maroc a joué un rôle majeur dans la transition libyenne vers la paix après avoir accueilli plusieurs réunions inter-libyennes ces derniers mois.

«La position distinguée, centrale et claire du royaume a aidé les parties libyennes à parvenir à un accord politique à l’issue des pourparlers de Skhirat», a déclaré Mohammed al-Raid , membre de la Chambre des représentants basée à Tobrouk en Libye.

Rabat a contribué à aider la Libye à trouver une solution pendant la crise.

Non seulement il a rejoint les initiatives dirigées par l’ONU visant à soutenir le peuple libyen, mais il a également accueilli une série de réunions entre les factions autrefois opposées du pays pour négocier une solution politique au conflit long et sanglant du pays. Le gouvernement marocain a également fermement condamné l’intervention militaire étrangère en Libye, qui a été un facteur majeur de prolongation du conflit.

Expandant ses félicitations pour la nomination d’un gouvernement intérimaire, Bourita a exprimé son espoir que la nouvelle direction libyenne «renforcera l’autorité exécutive dans l’accomplissement des tâches et des devoirs que le peuple libyen attend».

Plusieurs parties importantes sur la scène internationale ont salué la volonté du Maroc de résoudre le conflit libyen. La Ligue arabe s’est félicitée des pourparlers de paix organisés par le Maroc, qui «contribueront à résoudre la crise libyenne», conformément aux voies de règlement parrainées par les Nations Unies.

Le représentant libyen du Haut Conseil d’Etat, Ibrahim Sahd, a exprimé sa «profonde gratitude» au Maroc pour les «multiples opportunités qu’il nous a offertes». Sahd a déclaré que le Maroc faisait partie des rares pays à avoir véritablement œuvré pour promouvoir le dialogue et le compromis entre les parties libyennes opposées.

«L’implication du Maroc découle des liens forts et sincères et des liens humains existant entre les deux peuples», a déclaré Bourita lors d’un discours commémorant le gouvernement intérimaire. Le gouvernement de transition libyen est désormais chargé d’organiser des élections nationales en décembre.

Laissez un commentaire

In response to:

Le Premier ministre libyen remercie le Maroc pour son «soutien continu»

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*