Prêche dans le désert

Maroc
La MINURSO en flagrant délit de partialité et de parti pris. Elle le doit à deux de ses éléments et notamment à celui égyptien parmi eux qui s’est improvisé en prêcheur dans le désert. C’est bien le cas de le dire.
Tel que le montre une vidéo qu’a passée plus d’un site, cet employé onusien assis en tailleur et à même le sol, entouré d’un petit groupe de séparatistes, s’est laissé aller vers des «conseils» qui ont plutôt l’air d’une franche incitation à la violence. Et pour corroborer ses drôles de prêche, il cite en exemple la place Attahrir, en référence à ce soulèvement du peuple égyptien dont beaucoup se seraient allègrement passés au vu du sort qui a été réservé à cette révolution que l’on voulait de printemps.
Et le devoir de réserve et cette objectivité et cette impartialité qui doivent caractériser toute mission onusienne?
Et dire que par une volte-face des plus étranges, on a cherché à élargir les compétences de cette même MINURSO!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils