La région de Marrakech-Safi se dote de nouveaux projets de développement agricole et rural. Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a procédé, lundi 8 février, au lancement d’un projet de reconversion de la céréaliculture en plantation de caroubier sur une superficie de 1.774 hectares. Ce projet situé au niveau de la province d’El Haouz vise à améliorer le revenu des agriculteurs (20.000 DH/ha) et à lutter contre la désertification. «D’un montant d’investissement de 54,8 millions de dirhams, ce projet dont la production devrait atteindre à terme 5.500 t/an profitera à plus de 500 agriculteurs et permettra la création de 50.000 jours de travail par an», relève-t-on du département de l’agriculture. Et de préciser que «ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme global d’agriculture solidaire programmé au niveau de la province d’Al Haouz. Il concerne plusieurs communes pour un coût global de 137,7 millions de dirhams. Sur une superficie globale de 4.374 hectares, il devrait profiter à 1.700 agriculteurs». Le ministre a par ailleurs effectué une visite au projet de multiplication des écotypes de cactus résistants à la cochenille au niveau du domaine expérimental de Tassaoute relevant du Centre régional de la recherche agronomique de Marrakech. «Sur une superficie totale programmée de 24 hectares, ce projet permettra d’approvisionner les agriculteurs en matériel végétal de variétés de cactus résistantes à la cochenille de carmin», souligne le ministère. Il s’agit, en effet, d’un projet de multiplication de 8 variétés nouvellement identifiées résistantes à la cochenille afin de relancer la culture du cactus qui était menacée par cette maladie. Cela permettra également la reconstitution des zones de plantation affectées par la cochenille du cactus. Le troisième projet porte sur la construction d’un centre de qualification agricole (CQA) au niveau de la commune rurale Sidi Bouathmane relevant de la province de Rhamna. D’un investissement global de 15,3 millions de dirhams, le centre est implanté sur 33.136 m2, dont 3.028 m2 couverts.

«D’une capacité d’accueil prévisionnelle de 100 élèves, ce projet vise à satisfaire les besoins du secteur en ressources humaines qualifiées et à améliorer la technicité et la compétitivité des entreprises et exploitations agricoles ainsi que la contribution à la création d’emploi, à travers l’accompagnement de jeunes entrepreneurs», apprend-on de la tutelle. Au niveau de la commune rurale Ouled Hassoune, le ministre a inauguré une unité de valorisation de lait de chèvre. Portant sur un investissement de 3,7 millions de dirhams, cette unité est installée sur une superficie de 3.000 m2 (286 m2 couverte). Elle devrait produire près de 1.000 litres de lait par jour à terme, créer 10 emplois permanents par an et améliorer le revenu des femmes bénéficiaires. «Cette unité s’inscrit dans le cadre d’un projet global de l’agriculture solidaire de développement et de valorisation de lait de caprins au niveau de la province de Rhamna. Avec toutes ses composantes, ce programme dont l’investissement est de 20,56 millions de dirhams bénéficiera à 426 femmes au niveau de 7 communes», souligne le département de l’agriculture. Et de préciser que «ce projet comporte outre l’unité de valorisation, l’achat de près de 1.500 têtes de caprins, de matériel agricole et de véhicules frigorifiques ainsi que la création d’une unité modèle de production de cultures fourragères sous le mode hydroponique». Aziz Akhannouch a, en outre, visité la route rurale qui relie la RP2104 et Douar ZadNass en passant par la RP2102 à la Commune SkouraLhadra relevant de la Province de Rehamna. Construite sur 12,8 km dans le cadre du Programme de réduction des disparités territoriales et sociales, cette route a nécessité un investissement de près de 9,8 millions de dirhams. Elle dessert 5 douars et bénéficiera à près de 1.370 personnes. Pour rappel, 205,7 km de routes et pistes rurales ont été construites au niveau de la province de Rhamna dans le cadre du lancement du Programme de réduction des disparités territoriales et sociales. De même, 9 projets de routes et pistes rurales sont programmés en 2021 pour un montant de plus de 4 millions de dirhams.

En savoir plus

Laissez un commentaire

In response to:

Une nouvelle dynamique insufflée à la région Marrakech-Safi

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*